Et ça, ta mère ne te l'avait pas dit !

29 mars 2017

En phase déphasée

Je suis rentrée du travail plus tôt, arrivée chez moi à 18h. Je me rappelle même pas si ca m'est déjà arrivée depuis que je travail dans mon taf. 

Ma voiture est "en panne", moi qui pensais que c'etait à cause de moi, c'est en fait juste à cause de l'usure. Ducoup c'est Kate qui m'emmène au taf, une demis heure plus tot que je pars habituellement, et qui me ramène, une demis heure plus tot aussi. Sans les heures sup'. Un bonheur. 

J'ai l'impression d'avoir fumé un énorme join là. Je me suis posée dans mon lit et je me suis endormie à 19h.. Habillée, sans manger, sans rien comprendre à ma vie quoi. 

C'est donc absolument logiquement que je me reveille à 23H. Je suis dans un état second. je vais pas tarder à re-partir me coucher.

C'était juste un passage éclaire pour faire le point, parceque je remets pas la main sur mon carnet. 

Les gars me manquent. Ca fait une plombe que je les ai pas vu. Samedi repas chez moi. J'ai la flemme. J'ai pas envie de cuisiner.

 

Et sinon, ba c'est y est. C'est officiel entre nous. 

 

 

Posté par True-story à 23:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mars 2017

On s'adapte

est ce que je vis en inversée ? 

J'ai 15 ans aujourd'hui et j'en avais 25 il y a 10 ans. C'est badant de ce dire que j'avais 15 ans il y a 10 ans. AHAH sacrée parking (cf blague à moi même).

Toujours aussi indifférente peut être ? Juste que la tristesse et la haine m'ont traversé. En fait avant je m'en foutais, et je sais pas pourquoi, je prends trop les choses à coeur maintenant. J'me sens pas bien à cause de ma mère. 

 

Suis-je amoureuse ? C'est relou putain. Je pense pas en fait. Mais je me fais tellement avoir par cette connerie. Si il y a une chose qui n'a pas changé c'est bien ca (paye ton évolution). 

Bon allé, je me force à écrire pour le souvenir. Et puis je suis sure d'avoir le sourire aux lèvres quand je relirais cet article dans 5 ans, comme je l'ai fais ce soir pour mes articles de 2012 !

 

Samedi soir, soirée euphorie. J'ai retrouvé Marlène et Léa. J'ai tellement ris que j'en ai pleuré. C'était magnifique. D'ailleurs j'ai écris un message à Léa dimanche pour lui dire que ca faisait longtemps que je n'avais pas été aussi heureuse. 

Encore, encore, eeeeeeencore un nouveau lui. J'me marre à l'idée de savoir la tête de l'autre guignole (cf le padre) s'il savait ca. Bon, vu la famille, ca devrait pas lui déplaire. Ca sera toujours mieux que le CONNNARD qui me sert d'ex. Au secour. J'en ai encore appris des belles sur lui. En plus devant nouveau lui. Je me demande s'il sait que c'est mon ex. Je sais d'avance que c'est perdu de toute facon. Parceque je tombe toujours amoureuse du connard de service et pas du mec bien. En l'occurence, c'est un mec bien. C'est fou quand même cet élétrochoc avec lui, ca m'a remis les idées en place. Tant mieux. 

Certes encore jeune. Je pense plus aux barbeucs et à la piscine chez Marlène qu'à lui. Ca veut tout dire. Mais bon c'est déjà quelque chose qui m'occupe l'esprit, et ca c'est pas donné à tous, mis à part le travail.

 

Bref cette soirée. J'suis arrivée chez Marlène, j'ai découvert sa baraque, c'etait juste ouf. Elle a essayé de m'entrainé au bowling avec Rachide mais finalement on est allés au vibes avec sa pouf. Il a rincé sa soirée en 2h. Je pense franchement qu'il a posé 700fc, et nous on a pas sortis un centime. Le malaise... Ensuite usine, des grosses basses, comme on les aime, putain ce que ca fait du bien ! Y avait un mec qui nous collait, et qu'a mis une main au cul à Marlouze (cf, elle est lesbienne). Des barres de rire, tellement on l'a envoyé boulé. Devant l'usine, un clodo nous a branché, mais léa l'a remballe en 40 seconde, c'etait à mourire de rire. Il nous insultant en pissant sur des chaises à 2m de nous, pas plus. 

Et puis il est arrivé. j'etais saoule. J'ai hurlé je faisais la débile. Et puis je l'ai vu. Je suis redescendue de 4 étages. On a bougé, on est allé au Weetamix (si je calcule, je pense que cette soirée a couté 1000balles rien que pour ma pomme et j'ai du en sortir 40 max). Il avait l'air inquiet parceque j'avais 4 bouteilles d'avance sur lui. Mais ca il le sait pas. Surtout qu'il avait pas bu. Arrivé au wee, surprise du siecle. Je vois Laurie. (Et sa soeur...) j'etais refaite. il savait pas qu'on se connaissait, donc j'ai fais un peu la belle pour faire genre que je connaissais tout le monde (ahahaha). Bon c'est pas si faux.. J'ai toujours adoré connaitre tous le monde, sans qu'ils me connaissent vraiment. Bref. Désinteressante. Laurie quoi.

On dansait, je me faisais chier. Je pensais au caisson, a Lea et Marlene. J'hesitais. Il m'a embrassé. J'ai plus hésité. Ensuite 3h de danse-clope-vodka et blague de bourrés. Hastageu j'ai 15 ans. Je demande l'heure. Il est 6 H. J'ai bu l'équivalent d'une soirée avec un équipe de rudbgy. Je ne suis pas bourée. Damien est ivre mort, il veut ramené les filles. Je m'oppose, il ne tient pas debout et il est en train de fumer un join. Tocard de merde. Heureusement qu'il devait pas boire. Je décide de conduire, je me sens d'applond. En tout cas plus que lui. A la douane on se fait arrêter. je stress. Damien cendre sur les rangeo du douanier. BORDEL. Le douanier gueule, il fait mal a la tete. J'enguele le douanier. Culot pour culot je la tente, de toute facon s'il me fait passer un alcoteste je suis grillée. Je lui dis "Oh ca va, ils sont tous déchirés, je supporte déjà assez ca ajeint pour que vous vous metiez à raler". Il me rend mon permis. Ca passe, il me dit de me depecher. J'accelère en premiere avec la penda. J'ai vidé le plein en une accéleration :'). J'arrive au rond point à 50. Le deuxieme conducteur traverse au même moment. Ca aurait vraiment pu faire une  mort conne. Heureusement que j'ai acceléré. Pas si bourrée la fille. Il est con aussi, les ronds-points c'est une putain de priorité à gauche bordel.

Le pire c'est qu'en allant dormir il me dit : on a bien failli cartonner. C'est toi que je cartonne :').

On rendre, damien casse les couilles pour gratter un enième join. Rentre deja chez toi en vie, on verra apres pour le join...

Je m'endors dans ses bras.


Je me reveille. Je tombe nez à nez avec son père, sourire aux lèvres. Oups.

On traine, j'ai faim, on va au KFC, puis on va chez louse récupéré ma voiture. On zone, je suis bien et mal, comme tous mes lendemains. J'ai envie de rester la car je me sens super bien mais j'angoisse ca j'ai encore une tonne de boulot. Je rentre. Je bosse jusqu'à 11h. J'y pense.

c'etait fou. Pas comme je le raconte la car je vais vite (je me leve dans 4h). Mais je me rappellerais. Que ce Samedi m'a encore changé. Merci, merci à tous. <3

Posté par True-story à 02:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 février 2017

Seif

Très cher You

Sais tu as quel point j'ai envie de crier la ? Non parce que je comptais sur toi pour me faire passer la pilule. Tu sais ce petite truc minime la. Oui, je parle de ce gros guignol qui a brisé exactement 1 an, un mois et 11 jours de ma vie. (Remarque à moi même, on part sur un 1.1.11, ca semble être une image idéale pour stopper cette relation qui m'a pourrie !) 

Bon évidemment, non tu ne le sais pas, et oui, c'est à moi que j'en veux. 

Mon dieu mais qu'est ce que j'ai fais ? Je suis sado-maso ! 

Je ne souhaite à personne, personne que ce genre de chose arrive. 

 

Bref You, t'es chaton Mais la, tu déconnes. Ca m'arrangerai plutôt que tu me redonnes un peu confiance en moi et que tu me fasses aller mieux ! 

 

Apres tout on peut encore jeter tout ces morceaux de pots cassés, du genre au funérarium histoire de pas être tentée d'aller les récupérer dans la poubelle, puis le camion poubelle, puis la déchèterie, puis la station d'épuration, voir même les nappes phréatiques. (Honte sur moi car on est vraiment pas loin de la vérité. 

Ok, prenons un tas d'argile, bien frais, bien brut et bien degueulasse. On s'en fout plein les doigts, on tire sur la matière pour détacher des morceaux, on force un peu parfois. On se sort les putains de doigts du cul et on malaxe. Merde on fera pas la soupe dans les vieux pots car personne ose le dire à mamie, Mais sa purée carotte pommes de terre celerie trop salée est immonde, surtout quand elle la décongèle 7 hivers de suite. Et c'est seulement quand on s'est fait du mal à faire du nettoyage, puis qu'on s'est jetté a l'eau, pour doucement faire des choses brouillons qu'on peut commencer à sculpter les nouveaux pots de sa vie. Et puis on y mettra pas de la soupe, car on aime pas la soupe. On va plutôt mettre de la sangria. Ouais, c'est bien la sangria !

 

Bon. Petit point pour expliquer ces métaphores, et peut être aussi parceque ca fait un an et demis que j'ai pas vidé mon sac ici. J'etais repassée sur le papier, parceque j'étais tombée tellement bas que le fait d'écrire manuellement m'a permis de me sentir vivre à nouveau.

Avant de commencer You, je me dis un truc super drôle. C'est que tu fais de l'informatique, précisemment, de la sécurité, et que peut etre par je ne sais quel moyen tu vas tomber la dessus. Et que tu vas me prendre pour une tarée. Mais après tout qu'importe ? Je t'ai rencontré sur tinder, et même si t'avais l'air bien chouette, tu ne me parlais dejà pas beaucoup. Note à mon unique lectrice, je le connais depuis une semaine. 

Allez, je me jette. Donc j'ai gentiment passé quasimment 8 mois à mentire à une, deux, trois personnes et puis tout le monde. Je m'étais séparée de lui, j'avais construit quelque chose avec un mec, pas parfait mais plutot chouette, mais je vivais encore sous le même toit que lui. Et un jour, tout à basculé. Je ne reviendrais pas sur ce jour, ou par deux fois, j'ai faillis mourire dans les mêmes 24H. Je ne parle pas d'une illustration métaphorique, moi qui aime tant ça. Je parle de la vraie mort. Ou tu as peur. Ou tu pleures. Ou tu te dis que tu es encore si jeune. Que tu es en France. Issue d'une famille qui n'est pas dans le besoin. Et tu te demandes pourquoi ? Tu penses que c'est un cauchemard. Que ca n'existe pas. Mais tu sens sur toi la violence, physique et verbale, t'atteindre et te briser, pour faire de toi ce corps sans vie ni volonté, qui ne sera plus jamais la personne enjouée et joviale qu'elle a pu être par le passé. 

Je me suis retrouvée comme une véritable droguée. Une femme battue et malmenée atteinte d'un syndrome de stockolme qu'elle n'acceptait pas. J'avais besoin de lui autant qu'il me détruisait. Et j'ai continué, chaque jour à passer outre, à me faire rabaisser, tromper, violenter, manipuler. C'est surtout le fait de ce faire dégrader à ce point qui détruit, car on devient dépendant à l'affection et au chose positive qui se dégage de la situation qu'on vit. On essait de s'en sortir en empruntant la mauvaise solution.

Bon ok, j'ai essayé, car j'ai cru que ca allait marché, j'etais perdu, je croyais l'aimé et patati et patata. 

J'ai tellement essayé de sortir de ce truc de merde par tous les moyens et j'ai cru que j'allais jamais m'en sortir, sans dec. A tel point que j'ai finis par faire semblant d'aller bien parceque ca faisait deja tellement longtemps que les autres m'avaient laissé tombée.

Mais putain PUTAIN JE SUIS EN PUTAIN DE VIE LA BORDEL

 

C'est pas moi putain. OUI PUTAIN, parceque j'ai pas d'autre PUTAIN de mot pour expliquer COMMENT j'en suis arrivée là. C'est ps PUTAIN DE MOI, je me suis battue CONTRE ca toute ma vie. J'avais même pas conscience que ce genre de chose pouvait exister à ce point ! 
Moi-même il y a deux ans : 
"Et puis je pense à Pierre. Je me dis qu'après un an et demis de relation, je l'ai quitté pour ces raisons même, c'est à dire le fait que je n'ai pas absolument pas envie d'aller me dé-socialiser par amour  à troudeloreilleLand pour mon cher et tendre qui s'éclatera dans sa vie professionnelle tandis que je ferais mijoter un porc lacqué. Même si je n'ai pas réellement commencé ma vie professionnelle, je suis carrièriste. Moralement, ca n'a pas été facile d'aller au bout de mes 5 ans d'études supérieures, et j'ai même faillis tout plaquer l'année dernière. Alors c'est bête, mais en plus du fait que je pense que ça serait une mauvaise idée pour mon épanouissement personnel, je pense que c'est aussi un manque de respect pour Pierre. Il a toujours été là pour moi, pas forcement de la manière dont je l'aurais voulu mais je me dis que je ne peux pas partir avec un mec pour qui je n'ai pas la passion alors que j'ai quitté ce que j'ai cru être l'homme de ma vie pour ces raisons données."

 

Et puis hyper doucement. Parceque j'ai toujours été comme ca avec ces choses là, et apparement cela ne va vraiment pas en s'arrangeant. Je suis allée voir un psy. J'ai parlé. J'ai pleuré. je suis allée voir d'autre garçons. J'ai pleuré. J'ai cassé. J'ai pleuré. J'ai tellement pleuré.
Et puis ca s'est immicié. Je me rapelle que ca à commencé le jour ou mon chef, pourqui j'ai beaucoup d'affection et d'amiration, m'a dit d'un air sevère de me resaisir, car j'allais perdre mon travail. Ca m'a mis une claque. Parceque le travail pour moi, c'est tout mes efforts. C'est tout mon capital. alors j'ai levé la tête. J'ai dégagé doucement les trucs négatifs, jusqu'à me sentir bien. Puis j'ai à nouveau laissé rentré du positif dans ma vie. Des gens que j'aime. Chris, Najat, Mehdi, Hysnie, Fifou. J'ai repris contact avec Sophie. J'ai appelé Alex. J'ai appelé Emma. J'ai rencontré Hervé, Valérie, Anissa, Léa. 

J'ai repris des activités que j'aime, notamment le cheval. J'ai pris le temps de me morfondre et de me concentrer malgré ma tristesse pour refixer mes objectifs. Je me suis forcée à avoir des buts.

Et puis un jour. Je l'ai quitté. 

Et depuis ce jour tout va mieux. 

Alors ca ne va pas mieux tous les jours, parceque les petites chosent du quoitidien me contrarient encore assez vite. Ma nature anxiogène peut me faire vivre des heures un peu sombres. Mais ça n'est plus rien. Parceque je ne sais pas exactement ou je vais, mais j'ai une direction et je sais que j'ai envie d'y aller. Je suis à nouveau determinée. J'aime à nouveau ma vie. Et ça, c'est une véritable libération.

 

Alors tu vois You avec ta petite gueule d'ange et tes airs sympas, tu me fais tourner en bourique. Mais gare à toi, car soit en sûre, je cours plus vite que toi ;)

 

 

 

 

 

 

Posté par True-story à 23:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 septembre 2015

Avec lui

J'aurai voulu faire un millard de chose.

Savoir partager mon bon, mon meilleur, comme mon pire. 

Partager son quotidien avec qui je pourrai partager la blague la plus lourde de la terre et la discussion la plus serieuse qui nous importe à l'instant présent.

 

Peut être que ça n'etait pas lui. Peut être que si je pleure, c'est parceque je n'ai pas trouvé, et non pas parceque je le perds. Pourquoi pleurer sur quelqu'un qui n'est pas la bonne personne.

J'ai tellement envie d'y croire. J'ai tellement envie de me dire que cette personne, qui sera belle à mes yeux, qui m'apportera TOUT ce dont j'ai besoin, et que je n'aurais besoin de dénigrer, existe là, quelque part.

 

Peut-être que je grandis ? Peut-être que je me rends compte que je n'ai pas besoin d'un mec mais DU mec.  

Seule, mais pas effrayée.

Felix, reste avec moi encore un peu, me lache pas maintenant stp

Posté par True-story à 01:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2015

J'suis pas bien dans ma tête, maman

Je suis pas bien.

Des larmes.

Des larmes.

Encore des larmes.

Depuis combien de temps je n'avais pas pleuré comme ça ? Je ne sais pas ....

Comment a t-il pu partir à Strasbourg sans moi ?

Je n'ai pas de mots. Aucun

Posté par True-story à 01:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mai 2015

Ca m'touche mais je reste debout.

Fatigue. Ca faisait longtemps que je ne m'étais pas sentie de la sorte. C'est fou ce que la fatigue joue sur les nerfs. 

Bon, voilà, j'ai trouvé (potentiellement) du boulot. Un taf de graphiste dans une agence de communication située près de la ville ou je réside. Pas forcement le job le plus exitant du monde mais je pense que ca peut être bien de commencer par ça, même si c'est un peu compliqué au niveau du transport entre l'endroit ou j'habite et l'agence. J'ai passé un premier entretien qui s'est bien déroulé et qui se suit de tests pratiques Vendredi. Je me fais pas trop de soucis donc on verra.

Au début, je n'avais pas envie d'aller la bas, pour plusieurs raison. Pas beaucoups de diversités dans les missions, faits étranges que j'ai pu relevé sur l'entreprise et que je n'ai pas pu éclaisir, désaccord sur le salaire, mais aussi parcequ'il part à Strasbourg et qu'il m'a demandé de venir avec lui.
Oui je sais, je balance ça comme si c'était un fait parmi tant d'autreq. 

Je n'ai pas envie d'aller à Strasbourg. J'ai toujours eu la hantise du Nord, et j'avais concentré ma recherche d'emploi dans les régions du Sud. J'ai trouvé un poste avant qu'il n'ai son contact dans l'entrerpise ou il souhaite desormais aller. Il connaissait mes intentions avant que je ne connaisse les siennes. Il me dit à chaque contact ou entretien que ça n'est qu'une formalité et que rien est encore décidé. Et puis un jour il me dit qu'il serait triste qu'on soit séparés. Triste. j'ai envie de lui carrer sa tristesse dans le cul. En faite, j'aurais peut être envisagé de bouger si ça n'avait pas semblé si évident pour lui qu'il irait là bas. Non pas que je le rejoindrais, ni qu'il ne m'a pas laissé m'exprimer, mais je sais qu'au fond de lui, il a toujours su qu'il bougerait. Je trouve ça très égoïste de sa part de décider de changer de boulot alors que j'en cherche un. Que j'arrive à l'aboutissement de mes 5 ans d'études, et que je trouve ça plus que normal de prendre le temps de choisir un emploi qui me plait et non pas un emploi par dépit pour payer mes factures. A mes yeux, il aurait pu attendre que je trouve, et voir si une occasion se présentait à lui à l'endroit où j'aurais trouvé. Ca peut parraître égoïste aussi, et ça l'est surement, mais c'est plus facile pour lui de se retourner étant donné la réputation professionnel qu'il détient. 

Et puis je pense à Pierre. Je me dis qu'après un an et demis de relation, je l'ai quitté pour ces raisons même, c'est à dire le fait que je n'ai pas absolument pas envie d'aller me dé-socialiser par amour  à troudeloreilleLand pour mon cher et tendre qui s'éclatera dans sa vie professionnelle tandis que je ferais mijoter un porc lacqué. Même si je n'ai pas réellement commencé ma vie professionnelle, je suis carrièriste. Moralement, ca n'a pas été facile d'aller au bout de mes 5 ans d'études supérieures, et j'ai même faillis tout plaquer l'année dernière. Alors c'est bête, mais en plus du fait que je pense que ça serait une mauvaise idée pour mon épanouissement personnel, je pense que c'est aussi un manque de respect pour Pierre. Il a toujours été là pour moi, pas forcement de la manière dont je l'aurais voulu mais je me dis que je ne peux pas partir avec un mec pour qui je n'ai pas la passion alors que j'ai quitté ce que j'ai cru être l'homme de ma vie pour ces raisons données. 

Ma vie ne s'arrête pas à cette première prise de poste. Après réfléxion, j'ai plus ou moins décidé que je commencerai donc dans cette agence si je ne trouve pas mieux, avec toutes les raisons que celà implique. Je perds déjà assez de temps et de concentration actuellement avec mes histoires de coeur durant cette fin d'année scolaire stressante où je devrais plutôt axer ma reflexion sur ma thèse, voir éventuellement mes recherches d'emploi. Ce premier emploi, je le vois comme une libération, une liberté financière, une indépendance. C'est le commencement d'une ère, que j'ai attendu pendant très longtemps. Je ne souhaite donc pas gacher ce moment à cause de ce que je considère comme des futilités à l'échelle d'une vie. 

 

En d'autre terme, ca sent la rupture.

Posté par True-story à 20:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mai 2015

Qui d'un oeil assassin, viendra juger ta tolérance ?

8 mai.

Encore des évolutions comme toujours. Même si nous ne pouvons pas nous en rendre compte, nous courrons après des buts jours en jours. Un jour, une mission, aussi petite soit elle. Envie d'être seule. Malgré ma peur de ne pas être épauler, je me rends compte que je finis toujours par partir, qu'importe la situatuion. Le mois dernier, une chose s'est passée. Aux yeux des gens et de la société, on considère que ces actes ont été graves et sont punis par la lois. Ou sont les limites ? Qui décide du moment ou notre vie bascule dans une impasse, quelque chose de grave ? Aux yeux des gens, je parrais hésitante, je leur dis que c'est innaceptable et que j'ai de gros doutes. Au fond de moi, je sais très bien que les évènements, bien qu'ils auraient du me toucher au plus profond de moi-même et PERSONNE d'autre, ne m'ont pas touché plus que ça. J'ai la haine. Pas à cause de ça, à cause des gens. On me juge sur une situation que j'ai subis, parceque je ne réagis pas plus que ça. Je suis pourtant seule maître de mes actes. Pourquoi m'en vouloir alors que je suis uniquement victime ? 

Encore une fois, c'est les expériences de chacun qui amènent à des conclusion. Ca me depasse. Je fais tellement d'efforts au quotidien pour ne traiter la moitié de mes contacts de **** car je ne supporte pas leur comportement...

Bref, ainsi soit-il. On dit bien : vivons heureux, vivons cachés...

 

Sans rapport avec ce qu'on me dit, et par ma propore refléxion, je me lasse. Mon chemin se trace et les conditions extérieurs semblent se réunir pour séparer. Certes, je l'accepte, j'ai déjà vécu ma petite mort concernant les relations, en profitant au jour le jour tout en acceptant que de tout façon, tout passe.


Ce que je constate, c'est les longs discours convaincus. Je me rappelle comme hier d'un mec qui me faisait du gringue : Je lui avais dis que j'étais en couple mais il m'avait répondu qu'il n'était pas jaloux. Il m'a alors dit que j'étais trop jeune, et que je verrais plus tard que ces choses là n'étais qu'utopie A ce moment là, j'étais outrée. Je n'y croyais pas, je sortais de mes gondes.

 

En y resongeant aujourd'hui. Je me dis que... 

Je me dis qu'il avait eu ses expériences, et qu'il était plus agé que moi.

 

 

Après tous, qui vivra verra.

Posté par True-story à 00:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2015

- 100 questions que personne ne pose -

Je suis un peu énervée, et puis j'avais vu ces questions sur ton blog, ca fait longtemps que j'avais envie de répondre à ce genre de liste  car je suis sure que ça détend, alors Let's go :

1. Tu dors avec la porte de ta chambre ouverte ou fermée ? 
fermée généralement, car j'ai des tocs avec ca, il faut que tout soit fermé.

2. Emportes-tu les échantillons de shampoings et de gels douches des hôtels?
Quand je vais m'en resservir pour me faire un contenant de voyage, mais sinon jamais, de toute façon c'est souvent des produits de mauvaise qualité.

3. Tu dors dans un lit bordé ou pas vraiment fait ?
Pas vraiment fait, j'ai été frustré par mes parents qui me faisait faire un lit au carré, alors j'apprécie laisser mes couettes vivrent.

4. As-tu déjà a volé un panneau dans la rue ?
Nop

5. Utilises-tu des post-it ?
Au travail, un max !

6. Découpes-tu des bons de réductions pour finalement ne jamais les utiliser ?
Plus maintenant

7. Tu préférerais être attaquée par un gros ours ou par une armée d’abeilles ?
abeilles, entre nous, l'ours fait quand même plus flipper hein !

8. As-tu des taches de rousseur ?
des taches oui, de rousseur, je ne sais pas.

9. Souris-tu sur toutes les photos ?
Quand je sais qu'on me prend, oui.

10. Quel a été ton plus gros caprice ?
J'en fais souvent pour "rigoler", un vrai caprice ? Je préfère ne pas m'en rappeler car je culpabilise.

11. Comptes-tu les marches que tu montes ?
Quand je vais aux toilettes au cinéma

12. As-tu déjà fait ta petite commission / besoin dans la forêt ?
Oui.

13. Et la grosse commission ?
Ahaha. Oui.

14. Danses-tu même s’il n’y a pas de musique ?
Ca m'arrive

15. Marches-tu le bout de tes stylos et crayons ?
Parfois.

16. Avec combien de personne as tu dormi cette semaine ?
Une 

17. Quelle taille fait ton lit ?
Deux places, la version petite.

18. Quelle est ta chanson de la semaine ?
Bigflo & Oli : Monsieur tout le monde 

19. Est-ce ok de porter du rose ?
oui, j'aime bien mais j'en porte rarement.

20. Regardes-tu encore les dessins animés ?
American Dad le dimanche matin.

21. Quel est ton dernier film vu et que tu as aimé ?
Bob l'éponge (grosse gamine).

22. Où cacherais-tu ton trésor si tu en avais un ?
Oula, je sais pas.

23. Que bois-tu en mangeant?
De l'eau.

24. Avec quelle sauce manges-tu tes nuggets ?
Deluxe mélangée à chinoise : tuerie

25. Quel est ton plat préféré ?
Terrain glissant ! J'aime trop trop mangé des trucs bons ! Des gambas grillées avec du riz cuisiné version l'asiat ?

26. Quel film pourrais-tu regarder encore et encore et encore aimer ?
Cashback.

27. La dernière personne que tu as embrassé ?
Flo.

28. As-tu fais les scouts ?
Non.

29. Poserais tu dénudée pour des magasines ?
Non.

30. Quand étais la dernière fois que tu as écris une lettre sur du papier?
La semaine dernière. 

31. Sais-tu mettre de l’essence dans une voiture ?
Oui.

32. As- tu déjà eu un pv pour un excès de vitesse ?
non.

33. Es-tu déjà tombé en panne d’essence de voiture ?
Non.

34. Ton sandwich préféré ?
Rillette ! Ou Rosette, les deux sortes de sandwichs qu'on mangeait en colo avec Emma à Belle ile. MIAM

35. La meilleure chose au petit déjeuner ?
Café, torsade, fruits frais, eggs, bacon, jus d'orange frais. Bon, tu vas faire un bon footing pour éliminer ca après

36. En principe, à quelle heure vas-tu te coucher ?
En tant qu'etudiante, ca dépend, parfois très tard, parfois très tot, mais en général vers minuit et demis

37. Es-tu feignante ?
Le dimanche, mais sinon, je ne peux pas me le permettre.

38. Quand tu étais petite, en quoi te déguisais-tu pour Halloween ?
Sorcière?

39. Quel est ton signe astrologique chinois ?
Singe.

40. Combien de langues peux-tu parler ?
Français, anglais, allemand.

41. Es-tu abonnée à un magasine ?
Pas cette année

42. Plutôt legos ou dominos ?
Légos, plus créatif.

43. Es-tu têtue ?
Hum.. Non, pas du tout.. (haha, si, un max)

44. Claire Chazal ou Jean-Pierre Pernault ?
Claire Chazal, une de mes idoles !

45. As-tu déjà regardé des séries à l’eau de rose ?
beurk, non !

46. As-tu peur du vide ?
Oh que oui !

47. Chantes-tu dans la voiture ?
Je chante partout, tout le temps.

48. Chantes-tu sous la douche ?
Cf, réponse précédente.

49. Danses-tu dans la voiture ?
Pour rigoler, parfois

50. Utilises-tu un pistolet ?
Ba oui. Bien sure ! D'ailleurs dès que quelqu'un me saoul, je lui met un petit 9mm

51. La dernière fois que tu as été photographiée par un photographe ?
A l'école

52. Aimes-tu des comédies musicales ?
J'ADOOOOORE, ca fait partie des choses que je chante tout le temps d'ailleurs !

53. Noël est-il stressant pour toi ?
Pff, m'en parlez pas ...

54. As-tu déjà mangé un pierogi?
Dans l'optique ou Wikipédia décrit ce mot comme "Pierogi (au singulier pieróg) est le nom d'un plat typique de la cuisine polonaise", non.

55. Ta tarte aux fruits préférée ?
La tarte aux framboises <3 (pareil que toi ducoup)

56. Que voulais-tu faire quand tu étais enfant ?
Créatrice de parfums, astronaute, chanteuse !

57. Crois-tu aux esprits ?
Oui, et ca fait chier.

58. As-tu des impressions de déjà-vu ?
Oui

59. Prends-tu des vitamines ?
Non

60. Portes-tu des pantoufles ?
Parfois.

61. Un peignoir ?
Ouiiiii.

62. Que portes-tu pour dormir ?
Ca depend.

63. Ton premier album reçu ?
Si c'est un acheté officielement, et reçu de quelqu'un, c'est Lorie hahaha (offert par Aurélie stp ! )

64. Carrefour, delhaize ou lidl?
Lidle

65. Nike ou Adidas?
Nike.

66. hamburger ou frites ?
Hamburger. Guy & son (<3)

67. Champs de tournesols ou de coquelicots ?
Coquelicots.

68. As-tu déjà entendu parlé du groupe Très Bien ?
Pas du tout !

69. As-tu déjà pris des cours de danse ?
Ahaha, tu m'as jamais vu danser pour demander ça toi !

70. Quel métier vois-tu ton futur mari faire ?
 Si je me marie - ce qui risque de ne pas arriver - j'aimerais qu'il fasse homme au foyer et que je m'occuper du travail :)

71. Peux-tu faire des formes bizarres avec ta langue ?
Non.

72. As-tu déjà gagné une coupe ?
Oui, équitation et natation. Et l'école aussi (les compètes)

73. As-tu déjà pleuré de joie ?
J'ai pas souvenir, je ne crois pas.

74. As-tu un quelconque vinyle ?
OUI. JEAN JACQUES <3

75. As-tu un tourne disque ?
Non. Jean jacques :'(

76. Brules-tu régulièrement de l’encens ?
Non mais des bougies oui.

77. Es-tu déjà tombée amoureuse ?
Oui !

78. Qui aimerais-tu voir en concert ?
Billy talent avec toi, d'ailleurs si tu choppes des places préviens moi nouni <3. Sinon, trop de truc, en particulier Justice.

79. Le dernier album que tu as acheté ?
Lionel Ricci

80. Thé chaud ou thé glacé ?
Les deux, ça dépend de la météo.

81. Thé ou café ?
Café!!! 

82. Avec du sucre ou petits gâteaux?
Pas de sucre, mais pourquoi pas des gateaux, surtout si c'est le matin. Gateau du déjeuné trempés mhhhh !

83. Sais-tu bien nager ?
6 ans de natation à mon actif, et le pire c'est que je suis pas si douée

84. Peux-tu retenir ta respiration sans avoir à te pincer le nez ?
Cette question s'apparente à : sais tu cligner des yeux sans mettre une main devant ton oeil !!! Oui.

85. Es-tu patiente ?
Oui, très patiente, quand je vois les gros cons qui me font attendre (pire expérience : l'aéroport :@@@@ )

86. DJ ou groupe pour un mariage ?
Mariage ???? Euh ba .. Groupe à choisir

87. As-tu déjà gagné à un concours ?
Oui. Compètes et équit'

88. Eu recours à la chirurgie esthétique ?
Bientôt peut être (cross the fingers)

89. Olives vertes ou noires ?
Les deux, j'adore ca 

90. Sais-tu coudre ou tricoter ?
Les deux

91. Meilleure pièce pour une cheminée ?
Salon

92. Veux-tu te marier ?
Non

93. Si tu es mariée, cela fait combien de temps ?
-

94. Avais-tu un amoureux en primaire ?
Plein !

95. Pleures-tu jusqu’à ce que ça aille mieux ou gardes-tu tout pour toi ?
Je pleure souvent parceque j'ai les nerfs à vif, pas forcement parceque je suis triste mais souvent car je suis énervée

96. As-tu des enfants ?
Dans le congelo ? Pardon, humour noir. Non.

97. En veux-tu ?
Pour l'instant, non, et je ne pense pas en vouloir, mais bon. Il parrait qu'il y a que les cons qui ne changent pas d'avis.

98. Quelle est ta couleur préférée ?
le vert

99. Est-ce que quelqu’un te manque tout de suite ?
Mon chat

100. Regardes-tu Koh Lanta ?

Vraiment pas !

Voilà ma doudou, bonne lecture je vais au dodo ! Bonne nuit !

Posté par True-story à 23:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mars 2015

Tu detestes quelqu'un, et puis un jour tu le perds, et là, là tu te sens vraiment con

Et ca marche aussi avec nos animaux de compagnie. Elle m'a enervé à de nombreuses reprises pour les dégats matériaux qu'elle a fait. Elle m'a rendu folle à miauler sans interruption et à n'importe quelle heure du jour et de la nuit quand elle avait ses chaleurs. Mais jamais, je ne l'ai detesté, au point de vouloir m'en séparer. Ca peut parraître Kitsch pour certain, mais elle represente bien plus qu'un animal de compagnie pour moi. Elle a une veritable personnalité et elle est très attachante. J'avais souvent l'impression qu'on se comprenait elle et moi, et elle a essuyer des milliers de larmes versées. Elle a été une véritable collocataire, avec ses humeurs et ses envies, nous faisant comprendre à tous qu'elle était présente, et qu'il fallait lui portert de l'attention.

Elle est atypique, par sa taille, sa beauté, et son caractère aussi trempé qu'attendrissant. Sa perte représente une immense peine à mes yeux, qui laisse l'appartement dans lequel je vis un peu plus froid et un peu plus vide. Très souvent, je me disais que j'avais hâte de trouver du travail, pour pouvoir déménager et lui offrire le luxe d'avoir un balcon sur lequel prendre le soleil. Les gens ne voient pas, lorsqu'ils me posent des questions qui leur semblent si annodines sur sa disparition, à quel point mon démon intérieur souhaite hurler pour leur dire de se taire, car je n'ai pas envie d'évoquer ce sujet. 

Chaque jour quand je pars de chez moi, ainsi que chaque soir quand je rentre, je l'appelle, sur le chemin, dans la cage d'escaliers, et depuis mes fenêtres, comme si elle allait réapparaitre avec son fidèle miaulement qui semble dire "Je suis là, qu'est ce qu'il se passe ?". K est mon premier animal, et elle a traversé une période très mouvementée de ma vie qu'est cette période étudiante. Je me refuse d'abandoner l'espoire de la retrouver un jour, et je prie le ciel qu'elle soit en vie et bien traitée, car elle le mérite. 

J'ai eu beaucoup de pensée pour cette fille de ma promo, même si ça n'est pas comparable, qui est morte cette semaine dans un accident de voiture car une personne alcoolisée lui est rentrée dedans. Peut-être que ça n'est pas éthique de faire une telle comparaison, mais je n'ai pas pu m'empêcher de me dire que si la perte de K était un si grand boulversement pour moi, la douleur de ses proches doit vraiment être immense. C'est incroyable. Elle était jeune, gentille et très forte moralement. Beaucoup de gens s'appuyaient sur elle et l'appréciait. Non pas qu'elle méritait moins de mourir qu'un(e) autre mais c'est une nouvelle plutôt choquante.

Pour revenir sur des nouvelles moins tristes, il ne se passe pas grand chose ces temps-ci. Je me suis réconciliée avec K, et on s'efforce de ne pas s'engueler. Ca se passe plutôt bien, et on est bien content que cette phase tempêtes & ouragans soit passée. Je sature de mon taf, car les demandes sont vraiment nulles. L'école, ca va, mais toujours pas mal de dossier. Les darons sont en vacances. à l'Est, rien de nouveau....

 

Posté par True-story à 20:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 février 2015

J'ai pensé puis repensé, que c'était plus prudent de te distancer

Encore une decéption. Encore de l'attente. Encire du temps perdu avec quelqu'un qui s'en foutait et qui n'en vallait pas la peine. Est-ce que je m'en veux d'avoir user mon energie pour rien ou est ce que cest juste parceque je n'ai pas le pouvoir sur la situation ?
Je me dois de resister. Pas un signe. Pas un mot. Du silence, des pleurs silencieux.

Posté par True-story à 22:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]